top of page
  • Carine

Check-list pour créer des contenus fabuleux : méthodologie et infographie

Dernière mise à jour : 1 sept. 2020


produire des contenus web methodologie infographie gouriadec

Produire un contenu authentique, inédit, percutant sans perdre de vue ses objectifs, en respectant son identité et sa culture d'entreprise... quel défi ! Pour sortir son épingle du jeu face à l'avalanche d'articles, vidéos, podcasts et autres acteurs de l'infobésité, éviter l'angoisse de la page blanche et gagner en efficacité, cochez les étapes de la check-list pour créer des contenus fabuleux ! Une méthodologie imparable pour guider l'action de production éditoriale et vous accompagner dans la rédaction. Avec l'infographie qui va bien.



produire des contenus infographie methodologie check-list gouriadec


1. QUEL EST MON SUJET ?


Cela paraît évident, mais parfois on oublie de poser les fondations : de quoi vais-je parler ? Formuler pour soi, clairement et le plus simplement possible, ce dont il s'agit, est le préalable indispensable à toute production de contenu.


Mettez-vous à cet instant dans la peau de votre cible, pas forcément acquise à votre cause, ni experte de votre activité. Sortez du cadre, défaites-vous de l'évidence. Présentez votre sujet comme si vous proposiez un menu alléchant, qui incite à passer à table : "Aujourd'hui, on va parler de la création de contenus qui font des étincelles ! "


Ce faisant, vous créez un titre provisoire, qui tiendra peut-être la rampe jusqu'à la publication finale, ou sera remanié à cette ultime étape. Peu importe. En attendant, il vous servira de guide, vous aidera à tenir le cap, à éviter le fameux "hors-sujet" (signalé en rouge et en marge de nos lointaines rédactions ;-)


2. QUEL EST MON ANGLE ?


Une étape souvent délicate. L'angle, c'est le sujet dans le sujet. Plus exactement, la manière dont on envisage le sujet, dont on l'éclaire.


Par exemple, la création de contenu peut s'envisager, en plus de la méthodologie, sous l'angle de l'organisation du travail. On obtient ainsi une formulation de type "Production de contenu : externaliser ou recruter un content manager ?". On parle toujours du même sujet, mais en l'abordant sous un éclairage différent. Affiner le titre de votre projet de contenu, fût-il toujours provisoire à ce stade, est capital pour préciser la direction que vous prenez.


Comment apporter une valeur ajoutée par rapport à ce qui a déjà été publié ?

3. BENCHMARK !


Tapez dans votre moteur de recherche le titre provisoire de votre contenu. Regardez ce qui a déjà été publié sur le même sujet et avec l'angle choisi. Puisqu'il est question de produire un contenu de qualité, pertinent, unique et qui va (souhaite) marquer les esprits, ajustez le tir en prenant soin de proposer du nouveau.


Il est question ici de nuancer le propos, être au plus juste de votre expertise, apporter une réelle valeur ajoutée par rapport à la production éditoriale existante. Cette recherche comparative et étude de la concurrence peut servir à déterminer également le format et le genre de contenu que vous allez adopter.


Téléchargez l'infographie en format PDF pour l'imprimer !

4. QUELLE EST MA CIBLE ?


A qui je m'adresse ? Quelles sont les personnes que je souhaite convaincre, séduire, informer ou aider grâce à mon contenu ? Bien connaître les envies, attentes, points de blocage, le profil psychologique et les comportements des humains auxquels est destinée votre production, votre audience cible, est indispensable. C'est la partie #UX (Expérience Utilisateur) de votre écriture. Elle nécessite en amont un travail sur les persona, ces fameux profils-types qu'il s'agit d'identifier.


Savoir dans quelles errances, interrogations voire découragements se trouve parfois plongé le créateur de contenus en plein travail est par exemple une source de données déterminante pour élaborer la check-list que vous dévorez actuellement ;-)



5. QUEL EST MON OBJECTIF ?


Monter en visibilité, faire connaître son activité, acquérir de nouveaux clients, positionner son offre en bonne place dans son secteur professionnel, démontrer son expertise... La production de contenu est un travail qui doit permettre d'atteindre vos objectifs, de valider les fameux Kpi.


Vous informez, séduisez, aidez votre audience dans le but de faire progresser votre développement. Et augmenter votre chiffre d'affaire.


Avoir toujours cet objectif en tête lorsque vous élaborez votre contenu est capital : c'est ainsi que vous allez rationaliser votre effort, sélectionner les bonnes informations, ordonner votre pensée. Et y consacrer un temps raisonnable. (Jamais on n'oublie son ROI !)

"Ça parle d'une méthode efficace et facile à appliquer pour concevoir du contenu éditorial de valeur, à tous les coups et sans douleur..."

6. QUEL EST MON MESSAGE ESSENTIEL ?


S’il ne fallait retenir que cela… Il est temps à présent d’extraire la substantifique moelle de votre sujet. Ce moment de la rédaction de contenu mérite votre concentration absolue.


Demandez-vous comment vous présenteriez la chose à l’assemblée au cours d’un dîner, ou pour convaincre un collègue de bureau de lire votre papier. Synthèse et concision exigées, composez une phrase simple en choisissant les mots justes. Le bon truc ? Commencez par « Ça parle de… » ou « C’est l’histoire de… »


Pensez aux acteurs, écrivains, réalisateurs en promotion sur les plateaux de télévision, dans les studios de radio, qui doivent exposer en quelques secondes l’essentiel de leur nouveau film, pièce ou roman. Le défi est de convaincre, séduire, donner envie d’aller au cinéma ou d’acheter un livre. Inspirez-vous de leurs techniques !


Rédigez le message principal obtenu et affichez-le en haut de votre page : il vous servira de boussole durant toute l'élaboration du contenu, et vous évitera de dériver « hors-sujet ».





7. QUELS MOTS-CLÉS ?


Parlons référencement. Pour être repéré, sélectionné et bien positionné par le moteur de recherche dans son classement, votre contenu doit inclure des mots-clés, mots ou expressions utilisés également par les internautes lors de leurs requêtes. Votre job ? Leur offrir pour les satisfaire, et satisfaire l'algorithme. C'est ce qu'on appelle en technique de rédaction web le SEO (Search Engine Optimisation ou Optimisation pour les Moteurs de Recherche).


Faites preuve d'empathie. Mettez-vous à la place de votre cible et pensez comme elle. Adoptez la formulation de vos prospects, préférez les substantifs et formulez des questions. Enrichissez votre contexte sémantique de mots et expressions synonymes, connexes. Aidez-vous d'un assistant d’écriture ou autre outil générateur de mots-clés, et constituez une liste.


A partir de là, deux écoles possibles :

1. faites de cette liste la matière première de votre contenu, servez-vous des mots comme de briques pour l'élaborer.

2. écrivez naturellement, sans contrainte, un premier jet. Piochez ensuite dans votre stock de mots-clés pour enrichir le texte et renforcer le pouvoir SEO du contenu. (Mon option préférée.)



gouriadec conseil communication newsletter abonnement


8. QUEL FORMAT DE CONTENU ?


Texte, vidéo, infographie, diaporama, motion design ou podcast... ? Quel format de contenu allez-vous produire ? Exercez votre créativité. Le contenu digital est multimedia, vive la liberté.


Envisagez le traitement de votre sujet sous différentes formes, visualisez. Choisissez ce qui le mettra en valeur. Cet arbitrage se fait bien sûr en fonction du budget et temps dont vous disposez, des ressources humaines disponibles et de leur compétence. Un même sujet pourra d’ailleurs être traité sous différents formats (une interview texte + sa version vidéo), autorisant sa di